Message du Conseil à la mémoire de Jay Wormus

Chère famille, cher(e)s ami(e)s de Jay

Le cataclysme de la disparition d’un être cher s’abat sur une famille, l’incompréhension, l’injustice , la révolte, le hurlement intérieur et la non acceptation sont les sentiments que nous partageons, à des degrés divers, selon la proximité de l’amour, de l’amitié et de l’admiration que nous lui portons.

Ces sentiments sont forts pour Jay, en quelques heures, les messages s’entrecroisaient et se multipliaient sur ces réseaux sociaux qu’il maîtrisait lui même avec tant de brio.

Jay était un être d’une discrétion absolue, dans tous les domaines, et pas seulement la musique, il n’occupait pas le devant de la scène préférant rester humble, modeste, bien loin du micro pour travailler infatigablement ses partitions, connaître ses gammes, en faisant résonner, sans fausse note son instrument.

Jay était ce sourire et cette joie de vivre, qui éclairait son visage mais qui jamais n’éclatait.

Il était ainsi Jay, la gentillesse, l’écoute, la formidable intelligence qui lui permettait de maîtriser les domaines les plus variés de la double croche à l’informatique en passant pas les règlements ou encore l’histoire des Nations Unies.

Mais tout cela n’est qu’anecdotique car Jay avait avant tout ce gros supplément d’âme qui le rendait humain tout simplement.

Talent dans sa famille, talent dans sa carrière, talent dans sa musique. Tous ceux qui l’ont côtoyé et ils sont nombreux aujourd’hui à manifester leur amitié, ne pouvaient être envieux ni jaloux car, ces qualités bien qu’évidentes pour tous, étaient à l’image du personnage : discrètes voire effacées.

Dire que tu nous manques Jay est un euphémisme. Dans nos cœurs, tu as semé des parcelles de ta lumineuse présence, qui continuent et continueront longtemps à éclairer nos vies.

Nous adressons nos condoléances les plus sincères à ta famille. Nous voulons aussi nous adresser directement à toi Jay pour te remercier de ce moment trop bref que tu as passé avec nous. Tout simplement parce que ce moment était fort, qu’il était intense et qu’il reste gravé à jamais.