Budget cut implications

As you may know, the Secretary-General has requested heads of department to submit budget proposals for the period of 2014-2015 with average reductions of 5 percent in administrative support services. Mindful of the impact this might have on staff and their employment and given the Council's right to be consulted and its duty to resolve such issues with management, it contacted and where necessary met with the heads of administration of OHCHR, UNCTAD, UNECE and UNOG. The outcomes of these interactions are summarized below:

 

OHCHR

No posts will be abolished

UNCTAD

Three posts will be abolished in the two Services for Resource Management and Intergovernmental Support. These posts will be unoccupied by the end of 2013 following retirements and departures

UNECE

No posts will be abolished

UNOG

24 posts are proposed to be abolished across the Division of Administration. 21 will be unoccupied by the end of 2013 following retirements and departures. However, in the Messenger service, of the seven of the 26 regular budget posts to be abolished in order to match global service norms, three are currently and may still be occupied. Following a series of meetings held by the Council with the messengers and with management, management now guarantees that three suitable posts will be made available elsewhere during 2013 for any affected messengers and that training and coaching will be provided. Furthermore, given the  changes in the duties and responsibilities and the restructuring of its hierarchy, a review of the messenger service  will be conducted in the first half of 2013 with the view to ensuring coherence between posts, functions and grades and to enable career progression.

It should be noted that these are only budget proposals. They are subject to review by the Secretary-General and by the General Assembly. We nevertheless take this opportunity to thank all from management and staff who met with us over the last months.

This message has been verified with Administration to ensure its accuraccy

***

Comme vous le savez peut-être, le Secrétaire général a demandé aux chefs de département de soumettre des propositions budgétaires, pour la période de 2014-2015, comprenant une réduction avoisinant 5% pour les services de soutien administratif. En tenant pleinement compte des incidences que cela pourrait avoir sur le personnel et leur emploi, et étant donné le droit du Conseil à être consulté et son devoir de régler de telles questions avec l’Administration, le Conseil a pris contact et, lorsque cela s’avérait nécessaire, a rencontré les Chefs de l’Administration de l’HCDH, la CNUCED, la CEE-ONU et l’ONUG.  Les résultats de ces interactions sont résumés ci-dessous :

HCDH

Aucun poste ne sera aboli.

CNUCED

Trois postes seront abolis dans deux services : le Service de gestion des ressources humaines et le Service d’appui intergouvernemental. Ces postes seront vacants avant la fin de 2013 suite à des départs à la retraite ou à d’autres départs.

CEE-ONU

Aucun poste ne sera aboli.

ONUG

Il est proposé de supprimer 24 postes dans les différents services de la Division de l'administration.  21 seront vacants avant la fin de 2013 suite à des départs à la retraite et d’autres départs. Cependant, dans le Service de la messagerie, 7 des 26 postes du budget régulier seront abolis afin de respecter les normes mondiales de service, 3 postes sont actuellement occupés et pourraient être encore occupés.  Le Conseil, après avoir tenu une série de réunions avec les messagers et l’Administration, peut annoncer que l’Administration est désormais en mesure de garantir que trois postes appropriés seront mis à la disposition d'autres services au cours de 2013 et que les messagers affectés pourront suivre une formation et bénéficier d'accompagnement.  En outre, étant donné les changements dans les fonctions et les responsabilités, et la restructuration de sa hiérarchie, un examen du service de messagerie sera réalisé au premier semestre de 2013 en vue d'assurer la cohérence entre les postes, les fonctions et les grades et de favoriser l’avancement professionnel. 

Il convient de noter qu’il ne s’agit que de propositions budgétaires qui seront examinées par le Secrétaire général et par l'Assemblée générale. Nous profitons néanmoins de cette occasion pour remercier tous les membres de l’Administration et du Personnel que nous avons rencontrés au cours des derniers mois.