Staff dealt further round of cuts

As you may know, the General Assembly has requested a US$100 million reduction, around 2 percent, in the 2014-15 budget proposal. 

In the attached memo from the Controller (an example of what has been sent to departments in Geneva), you will note that:

 

  • the cuts are in addition to the 5 percent reduction to administrative support services that we informed you about earlier this month and are aimed more at substantive departments; 
  • at least 70 percent of the reductions must be in the form of posts; and
  • the proposals must be completed by the end of January.

The Council greatly regrets both the cuts to the budget, at a time when the United Nations is being called on to do more than ever before, and the short timetable of two weeks.

As before, the Council is scheduling meetings with the management teams of the different departments in Geneva to engage in consultations.

As in the past, our priority will be to work with management to ensure that cuts are made first to posts scheduled for retirement or that are not being used, and that career progression can be maintained within departments as much as possible.

We will do our best to keep you updated on this matter.

---

Comme vous le savez peut-être, l'Assemblée générale a demandé une réduction de 100 millions de dollars (soit 2 %) dans la proposition de budget de 2014-15.

Dans le mémorandum (voir ci-joint) de la Sous-secrétaire générale, Contrôleuse (un exemplaire de ce mémorandum a été envoyé aux départements à Genève), vous pourrez constater que:

  • les coupures s'ajoutent à la réduction de 5 % pour les services de soutien administratif que nous vous avions annoncée au début du mois et impliquent plutôt les départements non-administratifs;
  • Au moins 70 pour cent de la réduction doivent s’appliquer aux postes,
  • Les propositions doivent être arrêtées pour la fin de ce mois-ci (janvier 2013).

 Le Conseil regrette vivement  tant les coupures budgétaires, à un moment où l'ONU est de plus en plus sollicitée de faire davantage, comme jamais auparavant, que le calendrier extrêmement serré de deux semaines.

Comme auparavant, le Conseil est en train d’organiser des réunions pour engager des consultations avec les équipes de l’Administration des différents départements à Genève.

Comme par le passé, notre priorité sera de travailler avec l’Administration pour faire en sorte que les coupures soient faites, tout d’abord, aux postes prévus pour la retraire et qu’ils ne soient pas utilisés, et que le développement de carrière soit maintenu, autant que possible, au sein des départements.

Nous mettrons tout en œuvre pour vous tenir à jour sur cette question brûlante.