On current trends UN pension fund will take 14 months to clear payment backlog | Au rythme actuel, la Caisse des pensions a besoin de 14 mois pour éliminer le retard de paiement

Dear Colleagues,

As you will know, the unsuccessful application of a new software at the pension fund coupled with no backup plans means newly retiring staff now wait six months before receiving their first pension payment, putting many in financial difficulties.

One month ago, following a petition by the staff unions calling for the fund's CEO to be fired, UN management announced that it would set strict targets to reduce the case backlog. 35% reduction in backlog by end March, 70% by end April and 100% by end May.

Last week the UN intranet reported that the "backlog in payments of pension benefits is being eliminated". It triumphantly cited pension fund statistics that 1,241 cases had been dealt with out of a backlog of 3,400.

Mission accomplished? Not really. The intranet article didn't mention that around 1,000 new cases arrive at the fund each month as people continue to retire. The net drop in the backlog is therefore 241 cases (1,241 - 1,000). This means the backlog was only reduced by 7%, a fifth of the 36% claimed by management. At the same time, staff in the pension fund tell us that the backlog is significantly more than the 3,400 reported as not all staff case files have been logged into their system.

 

So on current trends it will take 14 months to clear the backlog. In the mean time, newly-retiring staff will continue to suffer.

While the staff of the fund have been putting in long hours to deal with the backlog, the CEO of the fund has missed his performance target by a significant margin and has misled the UN. It's time for him to be replaced by a competent leader. Please sign this petition:

https://www.change.org/p/ban-ki-moon-replace-un-pension-fund-ceo-sergio-arvizu-retirees-need-their-pensions-on-time

--------------------------------------------------------

Chers collègues,

 Vous êtes sûrement au courant que l’échec du logiciel récemment adopté par la Caisse des pensions sans aucun plan B implique, pour les fonctionnaires qui prennent leur retraite, 6 mois d'attente avant de recevoir leur pension. Cette situation est pour certain source de problèmes financiers.

Il y a un mois, une pétition a été lancée par les syndicats du personnel appelant au licenciement de l’Administrateur de la Caisse. Suite à cela, l’Administration de l’ONU a indiqué qu’elle fixerait des objectifs stricts afin de réduire le retard à savoir, élimination de 35% du retard d’ici fin mars, de 70% d’ici fin avril et de 100% d’ici fin mai.

La semaine dernière, l’intranet de l’ONU a indiqué que le retard de paiement a été éliminé. Ce même intranet mentionne avec un air de victoire les statistiques de la Caisse qui indiquent que des 3400 cas en suspens, 1241 cas ont été traités.

Peut-on parler d’une mission accomplie? Pas vraiment. L’article posté sur intranet n’a pas mentionné qu’entretemps 1000 nouveaux cas arrivent chaque mois à la Caisse puisque le départ à la retraite continue. La baisse nette réalisée est donc de 241 cas (1241 – 1000), ce qui signifie que le retard a été réduit de 7%, c’est à dire le cinquième des 36% dont parle l’Administration. Le personnel de la Caisse des pensions nous a indiqué que la charge de travail dépasse de loin les 3400 cas signalés, du fait du nombre de cas qui n’ont toujours pas été enregistrés.

Au rythme actuel, 14 mois seront nécessaires pour éliminer le retard. Dans le même temps, les nouveaux retraités continuent de subir les conséquences de cet état de fait.

Les fonctionnaires de la Caisse passent de longues heures, attelés à leur tâche afin de réduire le retard, à un moment où l’Administrateur de la Caisse a brillamment raté ses objectifs liés à la performance et a induit en erreur l’ONU. Il est grand temps qu’il soit remplacé par un Administrateur compétent. Prière de signer la pétition suivante :

https://www.change.org/p/ban-ki-moon-replace-un-pension-fund-ceo-sergio-arvizu-retirees-need-their-pensions-on-time