Act now to protect our Pension Fund | Agissez maintenant pour sauver notre Caisse des pensions

Act Now to protect our pension fund!

  • Proposed financial rules remove pension fund from the United Nations and allow outsourcing to banks and hedge funds.
  • This is backed by new human resources policy that reduces independence of staff who manage our money and exacerbates climate of fear inside Fund.
  • Pension payment delays remain significant despite claims to the contrary.
  • To protect our retirement income, unions call on Board members to block new financial rules, on Secretary-General to rescind human resources changes and for the fund to pay new retirees on time.

PETITION LINK: https://secure.avaaz.org/en/petition/The_Board_of_the_UN_Pension_Fund_and_SecretaryGeneral_Ban_Kimoon_Save_our_pension_fund/?cRtCggb

On 17 July, the board of the UN Joint Staff Pension Fund, meeting in Vienna, will be asked to consider new financial rules that remove the Fund from the UN and allow investments to be outsourced to banks and hedge funds. The proposed rules were published on 9 July, leaving the board insufficient time to properly consider a decision of such magnitude.

This comes as the pension fund CEO, Sergio Arvizu, has obtained new flexibilities in how he manages his staff, giving him space to favour those who turn a blind eye to internal rules and procedures and retaliate against those who don't, thus further removing the fund from the UN. 

Meanwhile newly retiring staff continue to wait months for their first pension.

Up to now our fund of 250 staff has operated effectively and conservatively under the UN financial regulations. If the new rules are approved, it will become difficult to prevent the outsourcing of investments. Our $50 billion in assets at the Fund would generate tens of millions of dollars in fees for banks and hedge funds - money that should be going to us, the staff. In doing so, our fund risks joining the many other public sector pension funds that lost money in Wall Street.

It is important that the 33 members of the board, entrusted with our money, listen to us. Twice the CEO has tried to increase his powers in the Fund, twice You the staff have campaigned to block him. Now he is trying again with a series of measures whose cumulative effect will be damaging to the fund. We need to stand firm and defend our interests and our future.

We hope you will join our campaign to save our fund. Please sign this petition (https://secure.avaaz.org/en/petition/The_Board_of_the_UN_Pension_Fund_and_SecretaryGeneral_Ban_Kimoon_Save_our_pension_fund/?cRtCggb). It is backed by the federations of staff unions of the UN Secretariat, funds and programmes, and specialized agencies.

The petition calls on the Board and the Secretary-General to:

  • Refuse the new financial rules that remove the fund from the UN and allow outsourcing of investments.
  • Protect the independence of fund staff by rescinding the new human resources policy.
  • Pay new retirees on time.

You can find more information and source documents here: http://www.ccisua.org/2016/07/11/save-pension-fund/

Thank you!

----------------------------------------------------------

Agissez maintenant : De nouvelles propositions pavent la voie pour la sortie de la Caisse commune des pensions du personnel de l’ONU et l’externalisation des investissements

  • Des règles financières sont proposées pour la sortie de la Caisse commune et pour permettre l’externalisation des investissements pour être gérés par des banques et des fonds spéculatifs.
  • La nouvelle politique en matière de ressources humaines réduit l’indépendance du personnel qui gère notre argent et augmente le climat de peur qui règne  au sein de la Caisse.
  • Le retard de versement des pensions reste important malgré des dires contraires.
  • Afin de sauvegarder notre pension, les syndicats appellent les membres du Comité mixte à bloquer l’adoption de nouvelles règles financières et appellent le Secrétaire général à annuler les changements au niveau de la politique relative aux ressources humaines et pour que la Caisse paie les nouveaux retraités à temps..

LIEN POUR LA PETITION : https://secure.avaaz.org/en/petition/The_Board_of_the_UN_Pension_Fund_and_SecretaryGeneral_Ban_Kimoon_Save_our_pension_fund/?cRtCggb

Le 17 juillet, le Comité mixte de la Caisse Commune des pensions du personnel de l’ONU, qui tiendra sa réunion à Vienne, devra examiner les nouvelles règles financières qui feront sortir la Caisse de l’ONU et qui permettront aux banques et aux fonds spéculatifs de gérer les investissements. Les dites régles ont été publiées le 9 juillet laissant peu de temps au comité mixte pour étudier une décision d'une telle importance.

Tout cela a lieu à un moment où l’Administrateur de la Caisse, Sergio Arvizu, jouit davantage de flexibilité pour ce qui est de la gestion du personnel. Ainsi, est-il en mesure de favoriser ceux qui ne respectent pas les règles internes et d’user de représailles contre ceux qui veillent à leur respect. 

Dans le même temps, les novueaux retraités continuent d'attendre 6 mois avant de se faire payer leur pension.

Jusqu’à maintenant, les 250 fonctionnaires de la Caisse ont travaillé de manière effective et conservatrice selon les règles financières de l’ONU. Si les nouvelles règles venaient à être approuvées, il sera difficile d’empêcher l’externalisation des investissements. L’investissement de  50 milliards de dollars qu’a la Caisse à son actif entraînera des coûts s’élevant à de dizaines de millions de dollars  qui seront versés aux banques ou aux fonds d’investissement au lieu de nous être versés à nous fonctionnaires. En suivant cette voie, la Caisse commune risque de se joindre au Club des fonds de pension du secteur public qui ont perdu leur argent à Wall Street. 

Il est important que les 33 membres du Comité mixte, qui gèrent notre argent, nous écoutent avec l’attention voulue. A deux reprises, l’Administrateur a essayé d’acquérir davantage de pouvoir et à deux reprises Vous les fonctionnaires avaient fait campagne afin de le bloquer dans ces tentatives. Il s’agit là d’une nouvelle tentative dont l'effet cumulé sera négatif pour la Caisse. Nous devons rester fermes et défendre nos intérêts et notre avenir.

Nous espérons que vous allez vous joindre à nous dans notre campagne visant à sauver la Caisse. Pour cela, vous êtes priés de signer cette pétition (https://secure.avaaz.org/en/petition/The_Board_of_the_UN_Pension_Fund_and_SecretaryGeneral_Ban_Kimoon_Save_our_pension_fund/?cRtCggb). Cette pétition est soutenue par les fédérations des syndicats du secrétariat de l’ONU, de ses fonds et programmes et de ses institutions spécialisées.

La pétition appelle le Comité mixte et le Secrétaire général à :

  • refuser les nouvelles règles financières qui visent à faire sortir la Caisse de l’ONU et à externaliser les investissements;
  • protéger l’indépendance du personnel de la Caisse en aborgeant la nouvelle politique relative aux Ressources humaines;
  • et payer les nouveaux retraités à temps.

 Pour plus d'informations ou de documents de référence, prière de cliquer sur ce lien: http://www.ccisua.org/2016/07/11/save-pension-fund/

Merci!