Entry in force of retirement at 65 | Entrée en vigueur du départ à la retraite à 65 ans

You will recall that one year ago, following our assiduous efforts, the General Assembly agreed that staff currently required to retire at 60 or 62 would be able to choose to retire at 65 while conserving their acquired rights. It further decided that the entry in force of this arrangement should be latest 1 January 2018.

 

In April we argued at the Staff-Management Committee that based on earlier discussions with the Secretary-General, entry in force should be 1 January 2017. For its part, management argued for 1 January 2018 on the basis of the budget cycle. As the SMC did not reach agreement, the Secretary-General was required by the rules to make the final decision on the date. 

Two months from 2017, we have still not heard from the Secretary-General, creating uncertainty both for staff due to retire in 2017 and managers. We therefore requested clarification from the Office of Human Resources Management, who replied orally that the Secretary-General had chosen 1 January 2018 for entry in force. 

While we expect the administration to announce this officially at a near date, we felt it important that you be aware and to enable effective planning for the future.

---------------------------------

Il y a un an et suite à nos efforts persistants, l'Assemblée générale a approuvé le départ à la retraite à 65 ans pour les collègues qui devaient normalement prendre leur retraite à 60 ou à 62 ans, tout en préservant leurs droits déjà acquis. L'Assemblée a décidé que cet arrangement entrera en vigueur au plus tard le 1er janvier 2018. 

Lors de la session du Comité Personnel- Administration tenue en avril, nous avons appelé à une entrée en vigueur de cet arrangement dès le 1er janvier 2017. L'Administration, quant à elle, était en faveur du 1er janvier 2018 du fait du cycle budgétaire déjà en cours. Comme le Comité n'est pas parvenu à un accord, le Secrétaire général devait, selon les règles, trancher. 

À deux mois de 2017, le Secrétaire général ne s'est toujours pas prononcé sur la question. C'est pourquoi, nous avons demandé des clarifications au Bureau de la gestion des ressources humaines, qui nous a informés oralement que le Secrétaire général a opté pour le 1er janvier 2018.

Nous nous attendons à ce que l'Administration nous communique officiellement cette décision. Toutefois, nous avons jugé important de partager avec vous cette information afin que vous planifiez au mieux l'avenir.