Our view on the Ethics Office email on participating in marches | Notre avis sur le courriel envoyé par le Bureau de la déontologie concernant la participation aux manifestations

We refer to the advice received Friday midnight from the Ethics office, on the eve of the Women's March.

Like you we found the advice confusing and the tone somewhat inappropriate for UN staff.

Many of you have asked where to find reliable guidance on this matter. We would like to refer you the Standards of Conduct published by the International Civil Service Commission, and approved by the General Assembly. We believe the document is both more clear and treats staff in a more responsible manner.

The full text is available here: http://icsc.un.org/resources/pdfs/general/standardsE.pdf. Passages we believe to be relevant (with our emphasis added) are below.

 

ICSC Standards of Conduct for the International Civil Service

48. In view of the independence and impartiality that they must maintain, international civil servants, while retaining the right to vote, should not participate in political activities, such as standing for or holding local or national political office. This does not, however, preclude participation in local community or civic activities, provided that such participation is consistent with the oath of service in the United Nations system. It is necessary for international civil servants to exercise discretion in their support for a political party or campaign, and they should not accept or solicit funds, write articles or make public speeches or statements to the press. These cases require the exercise of judgement and, in case of doubt, should be referred to the executive head.

-------------------------------------------

Nous souhaitons revenir à  l'avis qu'a émis le Bureau de la déontologie vendredi passé à la veille de la marche des Femmes.

Tout comme vous, nous considérons que cet avis portait à confusion et le ton qui y était utilisé était inapproprié pour le personnel de l'ONU.

Beaucoup d'entre vous nous ont demandé où trouver conseil pour ce qui est de cette question. C'est pourquoi, nous vous invitons à consulter les Normes de conduite de la fonction publique internationale, qui ont été adoptées par l'Assemblée générale. Ces normes sont claires et traitent le personnel de manière beaucoup plus responsable. 

Le texte des normes est disponible en cliquant sur ce lien : http://icsc.un.org/resources/pdfs/general/standardsf.pdf. Vous trouverez ci-dessous les passages qui nous ont semblé être pertinents (texte en gras).

Normes de conduite pour la fonction publique internationale publiées par la CFPI

48. Étant donné l’indépendance et l’impartialité auxquelles il est tenu, un fonctionnaire international, tout en conservant son droit de vote, doit s’abstenir de toute activité politique, notamment de se présenter à des élections ou d’exercer des fonctions politiques au niveau local ou national. Cela ne l’empêche pas, toutefois, de participer à des activités locales d’intérêt collectif ou à caractère civique, à condition que ces activités soient compatibles avec le serment prêté par les fonctionnaires des Nations Unies. Un fonctionnaire international doit faire preuve de discrétion dans le soutien qu’il apporte à un parti politique ou à une campagne électorale, et il ne doit ni accepter ou solliciter des fonds, ni écrire des articles ou faire des discours ou des déclarations à la presse. Il doit faire preuve de discernement en la matière et, en cas de doute, prendre l’avis de son chef de secrétariat.