Event on Monday in support of the interns | Événement lundi en soutien des stagiaires

On Monday 20 February the Global Intern Coalition, supported by our Staff Federation CCISUA, is organizing the first ever global intern march; a day of action in a range of cities across the world to call for an end to unpaid internships and their exclusionary impact.

In Geneva the "Fair Internship Initiative", supported by a coalition of NGOs and unions, is organizing a lunchtime “March of the Missing” to express their solidarity with people who cannot take internships because they cannot afford to work for free.

Details: Monday 20 February, 12.30 p.m., Place des Nations.

There will also be an evening panel discussion at the Impact Hub at 6.30 p.m., event page: https://www.facebook.com/events/1800849816832309/

All UN staff and interns are welcome to attend to show their solidarity and it would be great if supervisors could release their interns over the lunch period.

We have checked the ICSC standards of conduct and the UN intern agreement and do not find them to be incompatible with participating in this peaceful event.

We would also like to draw your attention to this week's statement by the UN Special Rapporteur on the right to freedom of peaceful assembly and of association, Maina Kiai, encouraging staff to speak up when necessary.

In addition, our Staff Federation CCISUA has consistently called for a change of UN internship policy. 

The explosion in the number of unpaid interns within the UN’s halls, from a few hundred per year in the 1990s to over two thousand based on latest reports, is particularly concerning considering the current virtual non-existence of entry-level positions at P-1 and very few at P-2. We believe this needs to change.

------------------------------------------

La « Global Intern Coalition », avec le soutien de la CCISUA, notre fédération de syndicats, organise le 20 février la première marche internationale des stagiaires. Il s'agira d' une journée d'action dans plusieurs villes du monde pour appeler à la fin des stages non rémunérés et non inclusifs.

A Genève, « l'Initiative pour des stages équitables », soutenue par une coalition d'ONGs et de syndicats, organise une «Marche des absents» à l'heure du déjeuner pour exprimer sa solidarité avec les personnes qui ne peuvent être stagiaires par manque de moyens. 

Quand : Lundi 20 février 2017 à 12h30, sur la Place des Nations.

Une table ronde est également organisée à l'Impact Hub à 18h30. Vous trouverez des informations relatives à cet événement en cliquant ici : https://www.facebook.com/events/1800849816832309/

Tout le personnel de l'ONU et les stagiaires sont invités à participer à la manifestation pour montrer leur solidarité.   Nous apprécierions que les superviseurs puissent libérer leurs stagiaires à l'heure du déjeuner.

Nous avons vérifié les normes de conduite de la CFPI et l'accord sur les stagiaires de l'ONU et ils ne sont pas incompatibles avec la participation à cet événement qui est de nature pacifique.

Nous voudrions également attirer votre attention sur la déclaration faite cette semaine par le Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit de réunion pacifique et d’association, Maina Kiai, qui a encouragé le personnel à prendre la parole lorsqu'il est nécessaire de le faire.

De plus, la CCISUA a de tout temps réclamé un changement de la politique de l'ONU en matière de stages.

L'explosion du nombre de stagiaires non rémunérés dans les bureaux des Nations Unies, de quelques centaines par an dans les années 90 à plus de deux mille selon les derniers rapports, est particulièrement préoccupante compte tenu de l'inexistence de postes au niveau P-1, et de très peu de postes au niveau P2. Nous estimons que cette situation mérite d'être changée.