Next steps on the pay cut | Prochaines actions contre les coupes salariales

Yesterday you received a broadcast from the Department of Management about the decrease in net remuneration of 7.7% of staff in the Professional category and above. This will have a highly detrimental effect on current staff.

It is unfortunate that the broadcast is not consistent with the letter sent by the ICSC on 9 May to the heads of agencies and in which it indicated its readiness to review the situation at its 85th session to be held in Vienna this July. We also understand that  divisions have begun to emerge between the ICSC commissioners themselves.

We contacted New York for clarification and it appears that UNOG Administration was not consulted on the content of this message. We sent this first memorandum to the Director General asking him to continue his support for our fight against cuts, and following a coordination meeting between staff unions of Geneva-based organisations, a second memorandum was sent urging him not to implement the decision.

 

We have also contacted the Secretary-General on the broadcast of the Department of Management and requested that it be corrected to make it clear that UNOG and the Geneva-based agencies still have an opportunity to submit their contributions to the ICSC at its session to be held in July in Vienna.

We should not take this as a setback in our campaign against cuts. Our campaign needs to be strengthened now more than before and you are the key players in this campaign.

We are all involved in this struggle from which we must emerge victorious regardless of the cost. Giving up now would send the message that we will always be victim of decisions taken by New York against Geneva and its staff.

Geneva is the first but not the last duty station to be subjected to pay cut. Other duty stations will soon follow the suit. Our fight is therefore about securing the future of international civil service.

We are currently examining all the ways that can be taken, legal or otherwise, according to the mandate you gave us through the Resolution adopted on 6 April.

As this is a common struggle, we invite all of you who are experts in economic and statistical matters to make your skills available to the Council if you so wish. Please email Mr. Froylan Silveira at: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. .

A large-scale gathering is planned for the week of 22 May and we will provide you with details in due course.

---------------------------------

Vous avez certainement reçu le broadcast envoyé hier par le Département de la gestion au sujet de la baisse de la rémunération nette de 7.7% des fonctionnaires des catégories Administrateurs et supérieures. Cela aura un impact très négatif pour les membres du personnel actuellement employés.

Il est fort regrettable de voir que le broadcast du Département de la gestion ne concorde pas avec le contenu de  lettre qu’a envoyée la CFPI le 9 mai aux chefs d’agences et dans laquelle elle indiquait être prête à revoir la situation lors de sa 85ème session qui se tiendra à Vienne en juillet. De plus, il semble que des divisions soient en train d'émerger entre les commissaires de la CFPI.

Nous avons contacté New York pour obtenir des éclaircissements et il semble que l'Administration de l'ONUG n'ait pas été consultée sur le contenu de ce message. Nous avons envoyé un premier mémorandum au Directeur général lui demandant de continuer à nous soutenir dans notre lutte contre les coupes. Un deuxième mémorandum l'exhortant à ne pas appliquer la décision lui a aussi été envoyé suite à une réunion de coordination tenue par les syndicats des agences basées à Genève.

Nous avons aussi pris contact avec le Secrétaire général au sujet du broadcast émis par le  Département de la gestion et lui avons demandé qu’il soit corrigé pour mentionner clairement que l’ONUG et les agences basées à Genève ont encore la possibilité de soumettre leur contribution à la CFPI lors de sa session de juillet.

Il ne faut pas prendre cela comme un revers dans notre campagne contre les coupes. Notre campagne a besoin de se renforcer beaucoup plus qu’avant et vous en êtes les acteurs clés.

Nous sommes tous impliqués dans cette lutte de laquelle nous devons sortir victorieux quel que soit le prix à payer. Baisser les bras maintenant indique que nous allons toujours être victimes des décisions prises par New York contre Genève et son personnel. 

Genève est la premier  lieu d'affectation à être touché, mais elle ne sera pas le dernier. D'autres lieux d'affectation seront bientôt touchés et notre lutte vise à sauvegarder la fonction publique internationale.

Nous sommes en train d’examiner toutes les voies qui peuvent être prises, légales ou autres selon le mandat que vous nous avez donné à travers la Résolution adoptée le 6 avril.

Comme c’est une lutte commune, nous invitons tous ceux d’entre vous qui sont experts en matière économique et statistique à mettre leurs connaissances à disposition du Conseil s’ils le souhaitent. A cet effet, veuillez prendre contact avec M. Froylan Silveira à l'adresse suivante : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. .

Veuillez noter qu’un rassemblement de grande envergure est planifié pour la semaine du 22 mai et nous vous communiquerons les détails en temps voulu.