Better news than expected regarding impact on staff of budget cuts | De meilleures nouvelles que prévu concernant l'impact des réductions budgétaires sur le personnel

We are pleased to inform you that following extensive outreach to delegates in New York, the impact on staff of the budget cuts is now much less than originally expected. Proposals from certain countries that would have led to around 100 job losses in Geneva, along with promotion freezes and other drastic measures, have been taken off the table.

Our outreach included meeting delegates in New York to convey staff concerns and explain how the cuts would impact programme delivery, particularly in the area of multilingualism. We coordinated this with management counterparts. We are glad member states listened.

As a result: 

 

  • The proposed 2018 hiring/promotion freeze was removed. 
  • The proposed 2018 freeze on step increments was removed. 
  • Proposed across-the-board cuts of 10 percent to staff in programme support were removed. 
  • Proposed cuts of 5 percent of G staff in regional commissions were removed. 
  • Proposed cuts of 1.5 percent to staff in DGACM were removed. 
  • A proposal to require the translation of 6 pages a day, instead of the current 5, was removed. 
  • The proposed abolition of 2030 agenda posts, including a number of statisticians at UNCTAD, was removed. 
  • The proposed abolition of 70 language, library and administration posts at UNOG was removed.

However the final resolution does contain: 

  • Approval of the post abolitions originally proposed by departments (although these posts had already been vacated in anticipation). 
  • Cuts of 10 percent to staff travel and purchase of IT equipment and furniture. 
  • Cuts of 25 percent to the travel of high-level experts and intergovernmental committee members (possibly a good thing). 
  • A delay in consideration of a regional restructuring plan for OHCHR, first proposed two years ago. 
  • The non-approval of the movement of seven OHCHR posts to New York even though the staff had already moved.

We are pleased that member states listened to our concerns. At the same time we will remain vigilant with regards to the impact that the forthcoming Global Service Delivery Model and the restructuring of Departments of Management and of Field Support, will have on administrative posts in Geneva, as well as continued threats across the board to extra-budgetary funding.

We wish you a happy new year.

--------------------------------------------

Nous sommes ravis de vous informer que suite à des contacts intensifs que nous avons menés avec les délégations à New York, l'impact des réductions budgétaires sur le personnel est beaucoup moins important que prévu. Les propositions faites par certains pays et qui auraient pu mener à l'abolition d'environ 100 postes à Genève, en plus du gel des promotions et d'autres mesures drastiques, ont été écartées. 

Nous avons ainsi rencontré plusieurs délégués à New York pour leur relayer les préoccupations des fonctionnaires et leur expliquer comment les coupes pourraient affecter l'exécution des programmes, surtout dans le domaine du multilinguisme. Nous avons coordonné tout cela avec nos interlocuteurs dans l'Administration et nous sommes satisfaits de voir que les états membres ont prêté une oreille attentive à nos préoccupations.

Ci-dessous les principaux résultats achevés : 

  • Le gel du recrutement/promotion proposé pour 2018 a été écarté. 
  • Le gel de l'avancement d'échelons proposé pour 2018 a été écarté. 
  • La réduction de 10% du personnel chargé de l'appui aux programmes a été écartée. 
  • La réduction de 5 % du personnel recruté localement dans les commissions régionales a été écartée. 
  • La réduction de 1,5% du personnel du DGACM a été écartée. 
  • La proposition d'augmenter la productivité des traducteurs de 5 à  6 pages par jour a été écartée. 
  • La proposition d'abolir des postes relatifs au Programme 2030, y compris d'un nombre de postes de  statisticiens à la CNUCED,  a été écartée. 
  • La proposition d'abolir environ 70 postes au niveau du service linguistique, de la librairie et de l'Administration de l'ONUG a été écartée.

Toutefois, la résolution finale contient ce qui suit : 

  • Approbation de l'abolition des postes telle que proposée par les Départements (il s'agit de postes qui étaient vacants). 
  • Des réductions de 10% du budget consacré aux voyages du personnel et à l'achat d'équipements et de matériel informatiques. 
  • Des réductions de 25% du budget consacré aux voyages des experts de haut niveau et des membres de comités intergouvernementaux  (ce qui n'est pas plus mal). 
  • Un retard accusé dans l'examen du plan de restructuration du HCDH introduit il y a deux ans. 
  • Le refus de transférer 7 postes du HCDH à New York alors que les fonctionnaires concernés ont déjà été transférés.

Nous sommes satisfaits de voir que les états membres ont entendu nos préoccupations. Cela dit, nous allons suivre de près l'impact qu’auront le Dispositif de prestation de services centralisée et la restructuration des Départements sur les postes administratifs à Genève, en plus des menaces continues et à tous les niveaux pour ce qui est des ressources extrabudgétaires,

Très bonne année à vous.