Tuesday's staff meeting on the pay cut and next steps | Réunion du mardi sur les coupes salariales et prochaines étapes

Thank you for coming in such numbers to Tuesday's staff meeting held as part of the first global day of action. 

The day was part of a campaign against the deterioration in working conditions, resulting from decisions of the International Civil Service Commission that have shown it to have strayed from its originally intended role as an independent and technical body.

The meeting took place the day after Monday's work stoppage; we are pleased that many of you took part.

At the meeting you approved a resolution requesting:

  • an urgent review of the structure and rules of the ICSC with a view to reform;
  • the suspension of cooperation and financial contributions while the review is ongoing, and a suspension of implementation of negative cost-of-living survey results;
  • the organization by staff unions of collective action including strikes;
  • the launch of a no-confidence motion by staff;
  • legal appeals against the ICSC's decisions.

Please note that staff actions were organized across the world this week and they included:

  • a large demonstration in Bangkok,
  • a work stoppage in Addis,
  • the first day of a week of action in Nairobi, and
  • and staff assemblies and gatherings in duty stations from field duty stations such as Iraq, Darfur, Syria, South Sudan, Kuwait, Uganda through to – New York.

For more information about the global day of action, please click here for the photos and here for the iSeek article.

We are determined to run this campaign until corrective action is taken, the ICSC is reformed and it regains its credibility.

The Council decided, in line with the resolution, to organize a referendum on holding one or several days of strike. You will receive more information on this separately. 

The Council is also in contact with OSLA to arrange the legal appeal of the pay cut, which P staff saw at the end of February. We will communicate shortly on this.

We will keep you informed of developments.

-----------------

Merci d’être venus nombreux assister à l’assemblée du personnel tenue mardi dans le cadre de la journée d’action globale contre la détérioration permanente des conditions de travail du fait des décisions prises par la Commission de la fonction publique internationale (CFPI), qui s’est éloignée de sa vocation principale en tant qu’organe technique et indépendant.

Cette réunion s’est tenue le lendemain de l’arrêt de travail qui a été observé par un grand nombre d’entre vous lundi après-midi.

Lors de cette réunion, une résolution a été adoptée appelant à ce qui suit :

  • Une révision urgente de la structure et des règlements de la CFPI en vue de la réformer; 
  • La suspension de la coopération et des contributions des organisations à la CFPI dans l’attente des résultats de la révision, de même qu’un ajournement de la mise en exécution des résultats des enquêtes sur les coûts de la vie menée en 2016; 
  • L’adoption par les fédération syndicales d’actions collectives allant jusqu’à la grève si besoin; 
  • Le lancement d’une motion de défiance contre la CFPI; 
  • La contestation des décisions prises par la CFPI.

Prière de noter que des actions ont été menées partout dans le monde cette semaine et elles se résument comme suit:

  • une grande protestation à Bangkok,
  • un arrêt de travail à Addis Abeba, 
  • la première journée d'une semaine d'action à Nairobi,
  • et des assemblées et des réunions du personnel dans plusieurs lieux d’affectation en Iraq, au Darfur, en Syrie, au Sud Soudan, au Koweit, en Ouganda, à New York et ailleurs.

Pour plus d'informations sur la journée d’action globale, veuillez cliquez ici pour les photos et ici pour l'article iSeek.

Nous sommes de l’avis qu’il faut poursuivre cette campagne jusqu’à ce que des mesures correctives soient introduites permettant à la CFPI de restaurer sa crédibilité.

Le Conseil de coordination a décidé à la lumière de la résolution précitée de mener un référendum pour l’organisation d’une ou de plusieurs journées de grève. Vous recevrez plus d’informations à ce sujet dans une autre communication.

Le Conseil est aussi en contact avec OSLA pour la contestation juridique des coupes que les fonctionnaires de la catégorie P ont déjà eues sur leur fiche de salaire du mois de février. Une autre communication sera envoyée à cet effet.

Nous vous tiendrons informés des développements futurs à ce sujet.