Where we stand on the campaign to improve our conditions of service | Point sur la campagne pour améliorer nos conditions de service

Thank you for coming to last week's staff meeting.
 
During the meeting we presented the current situation with regards to our three goals of:

- getting a review of last year's pay cut resulting from an incorrect application of the post adjustment system; 
- reforming how post adjustment is calculated to bring it into line with reality; and
- reforming the ICSC so that those ultimately affected by its decisions, staff, can have a proper say in its decisions.

We noted that despite the strikes, work stoppages and demonstrations, in Geneva and elsewhere, the ICSC had decided not to come back on its earlier decision. Thus the 7.7 percent pay cut remains at 5.2 percent. However, in response to our broadcasts, several hundred cases have been filed with the internal justice system and the lawyers working on this, both at the UN and the specialized agencies, believe there is a reasonable chance of success.

 
With regards to fixing the post adjustment system, we noted that the ICSC under pressure approved an in-depth review that will examine every element of how the calculations are done and which data sources are used. Our senior statisticians, who discovered the flaws in the first place, will be closely involved in this process. Our aim is to make the system as fair and unbiased as possible.
 
With regards to reforming the ICSC into a more tripartite structure, we understand that our partners on the management side have been having similar discussions and we believe that there are models of tripartite cooperation in the UN system that could be used. Ultimately this has to be our goal as it will not only prevent a recurrence of the pay cut, it will also move the ICSC away from its focus on cost-cutting and improve decisions in all areas affecting conditions of service, in Geneva but especially in the field where most staff are based.
 
A fair, transparent and participatory way to set conditions of service is all we ask for. As you proposed at the meeting, we will be focusing on this, using all the relevant expertise in-house and externally.

We welcome your feedback and will be keeping you updated all along as we move forward on our campaign together with staff unions around the world. 

-------------

Merci d'avoir assisté à la réunion de la semaine dernière.
Durant la réunion, nous avons passé en revue la situation actuelle pour ce qui est des trois objectifs que nous nous étions fixés et qui se résument comme suit :

    • obtenir le réexamen des coupes de salaire décidées l'année dernière et qui furent le résultat d'une application incorrecte du système d'ajustement de poste ;
    • réformer la manière de calculer l'ajustement de poste afin qu'il reflète la réalité ; 
    • et réformer la CFPI de sorte à permettre à ceux qui sont affectés par ses décisions d'avoir leur mot à dire.

Nous avons souligné que malgré les grèves, les arrêts de travail et les démonstrations à Genève et ailleurs, la CFPI a décidé de ne pas revenir sur sa décision. C'est pourquoi les coupes de 7,7% seront de 5,2%. Cela dit, suite aux broadcasts que nous avons envoyés, plusieurs centaines de fonctionnaires ont déposé plainte auprès du système interne de justice et les avocats qui travaillent sur le dossier, à l'ONU et dans ses agences spécialisées, pensent que le cas a des chances raisonnables de succès.


Pour ce qui est de rectifier le système d'ajustement de poste, nous avons mentionné que la pression a fait que la CFPI a accepté de mener un examen approfondi de la méthodologie. Cet examen couvrira les éléments relatifs aux calculs menés et aux sources de données utilisées. Les statisticiens hors classe, qui avaient identifié des irrégularités, seront impliqués dans le processus. Notre objectif est d'avoir un système équitable et impartial.

Pour ce qui est de la réforme de la CFPI afin qu'elle devienne une structure tripartite, nos partenaires de l'Administration sont en train de mener des discussions similaires et nous pensons que certains modèles de coopération tripartite au sein de l'ONU peuvent être utilisés à cet égard. Il s'agit là de notre objectif final puisqu'il nous épargnera la récurrence de la réduction des salaires et fera en sorte que la CFPI ne soit plus focalisée sur la réduction des coûts. Cela permettra aussi d'améliorer les décisions dans tous les domaines affectant les conditions de service à Genève, mais surtout sur le terrain où la majorité des fonctionnaires se trouvent.


Nous allons demander une manière plus transparente et participatoire pour fixer nos conditions de service. Comme vous l'avez proposé lors de la réunion, nous allons nous concentrer sur cet objectif en tablant sur l'expertise interne et externe nécessaires.
Vos commentaires sont toujours les bienvenus et nous allons vous tenir informés des développements au fur et à mesure que nous avançons dans notre campagne avec les autres syndicats de par le monde.