Tax Compliance - Automatic Exchange of Information | Conformité fiscale - Echange Automatique de Renseignements

 

You will recall our well-attended townhall on Swiss taxes last September. Since then a number of developments have taken place that will impact you. 

As of autumn 2018, tax authorities in many countries will conduct the automatic exchange of information (AEOI). More than 100 jurisdictions have committed to implementing AEOI. 

In this context, the Swiss and Geneva tax authorities have announced that the possibility to benefit from a tax amnesty will significantly reduce. As of September 2018 the voluntary declaration of formerly undeclared income or assets will no longer be considered as non-punishable; sanctions will apply. In a similar vein, the French tax authorities recently closed their tax regularization unit. 

In order to avoid any penalty, you may wish to check your tax compliance, whether Swiss or not, with the tax administration concerned, and particularly if you have applied for Swiss nationality. Depending on status, wealth considered for tax purposes may include bank accounts held in Switzerland, abroad, at the AMFI (La Mutuelle), as well as other assets such as real estate in Switzerland and abroad. While Switzerland and France have a number of treaties to avoid double taxation of wealth with regards to income and assets in third countries, these may still need to be declared, even if not taxable.  

It is also worth knowing that in depositing funds at AMFI and many financial other institutions, you will be required to provide proof of prior tax compliance. 

More information can be found in the following sites:

--------------------

Vous vous souvenez certainement de la réunion générale que nous avions tenue en septembre. Plusieurs changements qui risquent de vous affecter ont eu lieu depuis.
 
Dès l’automne 2018, les administrations fiscales de nombreux pays procéderont à l’échange automatique de renseignements (EAR). Plus d’une centaine de juridictions se sont engagées à appliquer l’EAR.
 
Dans ce contexte, l'administration fiscale suisse et genevoise en particulier, ont récemment annoncé que les possibilités de bénéficier d'une amnistie fiscale vont être considérablement réduites. Ainsi, à partir de septembre 2018, la déclaration volontaire de revenus ou propriétés jusque-là non déclarés sera punissable et des sanctions seront appliquées. A ce propos, l’administration française a récemment fermé sa cellule de régularisation fiscale.
 
Afin d’éviter toute pénalité, il vous est conseillé de vérifier l’état de votre conformité fiscale avec un professionnel ou avec l’administration fiscale concernée. Selon le statut, la fortune peut inclure les comptes bancaires en Suisse, à l’étranger, à l’AMFI (la Mutuelle), ainsi que d’autres actifs comme l’immobilier en Suisse et ailleurs. Bien que la Suisse et la France aient conclu un nombre de traités visant à éviter la double imposition de la fortune dans des pays tiers, il n’en reste pas moins que la fortune doit être déclarée, même si elle n’est pas imposable.
 
Il est à noter aussi que vous êtes censé apporter des preuves de conformité fiscale avant de déposer des fonds auprès de l’AMFI ou d’autres institutions financières.
 
Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites suivants :