Update on pay cut and ICSC reform | Informations mises à jour sur les coupures salariales et la réforme de la CFPI

In June, the second part of the pay cut was implemented bringing the total cut since February to 5.2 percent. It was regrettable that those cuts were done based on erroneous calculations as shown in this analysis by the Geneva-based organizations.
 
You will recall that the initial pay cut was 7.7 percent. However, your actions, which included general staff meetings, demonstrations, work stoppages and two strikes, led to a reduction in the pay cut to 5.2 percent. They also led our employing organizations to understand the importance of reforming the way in which our conditions of service are set by the International Civil Service Commission (ICSC). As a result, the ICSC has now agreed to review its working methods together with staff federations and the CEB. We will monitor this process closely knowing that our final goal is a system that allows tripartite participation. At our suggestion, the ICSC has also agreed to an in-depth review of the post adjustment system in lights of the problems raised.
 
At the same time we should recall that 800 staff have submitted legal appeals against the cuts. The legal process is ongoing and we will continue to inform you of progress.
 
As part of the campaign for ICSC reform, we have produced “ICSC Reform” pins which will soon be distributed. Please wear them to show your solidarity.

 

-------------------------

Vous n’êtes pas sans savoir que la deuxième et dernière phase des coupes salariales a été introduite au mois de juin, ramenant les coupes à 5,2%. Nous regrettons que ces coupes aient été introduites bien qu’elles soient basées sur des calculs erronés tels que démontrés dans cette analyse menée par les organisations basées à Genève.
 
Les coupes initialement prévues étaient de 7,7%. Toutefois, suite à vos différentes actions qui ont englobé des réunions générales, des démonstrations, des arrêts de travail et deux grèves successives, ces coupes ont été ramenées à 5,2%. Ces actions ont aussi permis aux organisations qui nous emploient de réaliser la nécessité de réformer la manière avec laquelle nos conditions de service sont fixées par la Commission de la Fonction Publique (CFPI). Par conséquent, la CFPI a accepté de revoir ses méthodes de travail aux côtés des fédérations syndicales et du Conseil des chefs de secrétariat. Nous allons suivre de près ce processus afin d’atteindre notre objectif final à savoir, un système fondé sur une participation tripartite. Par ailleurs, nous avons suggéré à la CFPI de mener un examen approfondi du régime qui gouverne l’ajustement du poste suite aux problèmes auxquels nous avons fait face dernièrement et cette suggestion fut acceptée.
 
Il est important de rappeler que 800 fonctionnaires ont contesté légalement les coupes salariales. La procédure légale devant le tribunal prendra son cours et nous vous informerons des différents résultats qui seront achevés à travers cette voie.
 
Dans le cadre de la campagne visant à reformer la CFPI, le Conseil de coordination a fait produire des pins qui vous seront distribués. Vous êtes priés de les porter pour montrer votre solidarité.