ICSC approves increased and new allowances/ La CFPI introduit de nouvelles indemnités et augmente d'autres

We would like to inform you of the outcome of the International Civil Service Commission’s (ICSC) summer session, which concluded this past Friday, in Bonn, Germany. Your staff union was represented by our federation, the Coordinating Committee of International Staff Unions and Associations (CCISUA). The delegation, which worked with other staff representatives to present the situation and concerns of staff and advocate for staff interests, was composed of Ian Richards (CCISUA president) and Patricia Nemeth (vice-president for conditions of service).
 
The key immediate gains, although subject to approval of the General Assembly, are the significant upward revision in child allowance, the introduction of an end of service grant for fixed term contracts that expire, and payment of an allowance for staff who choose not to bring their families within them to so-called family duty stations in the D and E hardship category. Reviews will also be carried out of the post adjustment system and compensation for locally-recruited staff following serious issues faced by staff around the world with pay cuts for GS and P staff.
 
These gains stand in contrast to recent negative trends in ICSC decisions. You may recall that in recent months and in light of cuts to pay, CCISUA and staff unions have been strongly advocating the need for the ICSC to assume a more technical nature and ensure the proper and equal participation of all stakeholders, including staff. We therefore note the efforts made at last week’s meeting by the outgoing Commission Chair to find consensus among all parties. The ICSC has also agreed to meet with us further to discuss its working methods in light of our concerns. However, much remains to be done and key reviews of P and GS pay have yet to start. This issue therefore remains a priority.
 
Please find below further information. Extensive follow-up will need to be carried out with members of the General Assembly to confirm these gains.

We will keep you posted of further developments.

(click on read more)

 

***
 
Increase in child allowance
Based on external trends as a number of governments have increased fiscal benefits for children, the Commission agreed an increase from $2,929 to $3,666. This amount had not increased for 8 years. Disabled children’s allowance increases by the same proportion to $7,332 and secondary dependent’s allowance to $1,283. This needs to be approved by the General Assembly.
 
Increase in pensionable remuneration
Following recommendations of the working group that met in January, and in which CCISUA participated, along with a study by the pension fund, the Commission agreed an increase in pensionable remuneration of 4.4 percent for P staff. This increases pensions for P staff by 4.4 percent and partly closes the gap with GS staff who currently receive a higher pension for the same final salary. Provisions will make sure no-one is negatively affected. This needs to be approved by the General Assembly.
 
Introduction of an end of service grant
Following extensive discussion, the Commission finally reached consensus, including with staff federations and organizations, to provide an end of service grant to staff on fixed-term contracts whose contracts expire without renewal. This is critical given all the reforms and restructuring exercises currently taking place. This would apply to staff with at least five years of service but would exclude those going immediately into normal retirement; it would be equal to half the termination indemnity for fixed-term contracts. This is a completely new allowance and a good win for staff. This needs to be approved by the General Assembly.
 
Payment to staff who do not bring their families to D and E family duty stations
 The Commission agreed to providing the non-family service allowance (NFSA) to staff in family D and E duty stations who don’t install their families. We argued that this would recognize the status quo where many staff were choosing not to bring their families to those locations and paying costs out of pocket. However, given the range of views on this matter, the Commission did decide as a compromise that as there was no obligation not to bring family, unlike non-family duty stations, NFSA would only be paid out at 75 percent in this case, reflecting the more “voluntary nature” of the decision. This is nevertheless a big and positive step forward. This needs to be approved by the General Assembly.
 
Review of the post adjustment system
A review of post adjustment was agreed taking on board all your concerns. Staff representatives pushed to ensure emphasis on key issues such as housing, operational rules such as the gap closure measure, and currency fluctuations. There will be a statistical taskforce (which will include staff expert statisticians) to review the concept and a working group (of staff federation members) to review the operational rules. Both groups would be expected to agree their recommendations.
 
Review of salaries for locally-recruited staff
The Commission agreed to the review taking into account our many concerns, including on available and willing comparators, weights, currency fluctuations, actual comparability once all factors are taken into account and secondary and tertiary scales. At the request of organizations, it will also examine the feasibility of using external data and we must be vigilant. A survey will shortly be sent by CCISUA to members of local salary survey committees, and the findings used as part of the review process.
 
Framework on diversity and gender
A framework was agreed that at our urging now also includes the concept of merit of which the original proposal made no mention. This will be included in the final report.

 

------------------------------

 

Nous aimerions partager avec vous les résultats achevés lors de la session d’été de la Commission de la fonction publique internationale (CFPI) qui s’est achevée la semaine dernière à Bonn en Allemagne. Le Conseil de coordination était représenté par la fédération dont il fait partie c’est-à-dire le Comité de coordination des syndicats internationaux du système du personnel des Nations Unies (CCISUA). La délégation de la CCISUA, composée de M. Ian Richards (président de la CCISUA) et de Mme Patricia Nemeth (vice-présidente pour les conditions de service), a œuvré avec d’autres représentants du personnel afin d’exposer la situation et les préoccupations des fonctionnaires et servir au mieux leurs intérêts.
 
Les bénéfices immédiats réalisés et qui devraient être approuvés par l’Assemblée générale sont l’augmentation de l’indemnité pour les enfants à charge, l’introduction d’une indemnité de fin de service à l’expiration du contrat à durée déterminée et le versement d’une indemnité pour les fonctionnaires qui décident de ne pas emmener leur famille dans les lieux d’affectation dits famille autorisée et classés dans les catégories D et E. Un examen aura lieu du régime relatif à l’indemnité de poste et à la rémunération pour les fonctionnaires recrutés localement, et ce au vu des coupes de salaire qu’ont connus les fonctionnaires de la catégorie G et P dans les différents lieux d’affectation.

Les bénéfices tirés de cette session s’opposent avec la tendance négative observée dans les dernières décisions de la CFPI. Vous n’êtes pas sans savoir qu’au vu des coupures de salaire qui ont eu lieu dernièrement, la CCISUA et les syndicats ont demandé à ce que la CFPI assume un rôle plus technique et garantisse la participation égale de toutes les parties prenantes, y compris le personnel.

Nous prenons par conséquent note des efforts fournis par le président sortant de la CFPI afin de parvenir à un consensus dans les rangs des différentes parties prenantes. Par ailleurs, la CFPI a accepté de nous rencontrer ultérieurement pour discuter de ses méthodes de travail à la lumière des préoccupations que nous avions soulevées. Il est certain que beaucoup reste à faire et l’examen des régimes tel que susmentionné devrait encore commencer, ce qui demeure notre priorité.
 
Vous trouverez ci-dessous davantage d’informations. Il nous reste à assurer le suivi nécessaire avec les états membres.

Nous allons vous tenir informés de tout développement à ce sujet.

 

***

 

Augmentation de l’indemnité pour enfant à charge
Il est à noter que certains gouvernements ont revu à la hausse les avantages fiscaux pour les enfants. Ainsi, la Commission a-t-elle accepté d’augmenter les indemnités pour enfants à charge de 2929 à 3666 dollars américains. Cette indemnité n’avait pas augmenté depuis 8 ans. L’indemnité pour enfant à charge handicapé a augmenté et sera désormais de 7332 dollars et l’indemnité pour personne non directement à charge sera de 1283 dollars. Cela doit encore être approuvé par l’Assemblée générale.

Augmentation de la rémunération considérée aux fins de la pension
Le groupe de travail relatif à cette question avait tenu sa réunion au mois de janvier et la CCISUA y était représentée. Il a fait des recommandations à la CFPI afin d’augmenter la rémunération considérée aux fins de la pension de 4,4% pour les fonctionnaires de la catégorie P. Cette recommandation fut acceptée et permet désormais de combler l’écart entre les fonctionnaires de la catégorie professionnelle et les agents des services généraux qui reçoivent une pension plus élevée pour un même salaire. Le but est de garantir que personne ne sera négativement affecté. Cela doit encore être approuvé par l’Assemblée générale.
 
Introduction d’une indemnité pour fin de service
Suite à de longues discussions, la Commission est parvenue à un consensus, y compris avec les fédérations syndicales et les organisations, selon lequel une indemnité de fin de service sera versée aux détenteurs de contrats à durée déterminée dont le contrat expire sans être renouvelé. Cela est d’une grande importance au vu des réformes et des restructurations en cours. Cette indemnité sera versée à ceux qui auront au moins 5 ans de service mais exclut ceux dont le contrat expire au moment du départ à la retraite. Cette indemnité sera la moitié de l’indemnité de fin de service pour les contrats à durée déterminée. Il s’agit d’une nouvelle indemnité qui constitue un gain certain pour les fonctionnaires. Cela doit encore être approuvé par l’Assemblée générale.
 
Indemnité pour les fonctionnaires qui n’emmènent pas leur famille dans les lieux d’affectation D et E
La Commission a accepté de verser une indemnité famille non autorisée pour les fonctionnaires dans les lieux d’affectation D et E qui ne sont pas accompagnés de leur famille. Nous avons avancé l’idée selon laquelle le versement de cette indemnité est une reconnaissance du statu quo actuel où plusieurs fonctionnaires décident de ne pas emmener leur famille dans ces lieux d’affectation et sont obligés à payer de leur poche. Au vu des points de vue divergents, la Commission a accepté un compromis: verser 75% de l’indemnité famille non autorisée puisque le fonctionnaire a le choix de se faire accompagner par sa famille contrairement aux lieux d’affectation famille non autorisée. Il s’agit d’un grand pas en avant qui doit aussi être approuvée par l’Assemblée générale.

Examen du régime relatif à l’indemnité de poste
Il a été agréé de mener un examen du régime relatif à l’indemnité de poste afin de tenir compte de nos préoccupations. Les représentants du personnel ont appelé à mettre l’accent sur des éléments essentiels tels que le logement, les règles opérationnelles à l’instar des mesures palliatives et les fluctuations dans les taux de change. Une équipe de travail composée de statisticiens (y compris de fonctionnaires experts en matière de statistiques) sera mise en place afin de revoir le concept et un groupe de travail comprenant entre autres des représentants des fédérations sera constitué afin de revoir les règles opérationnelles. Ces deux entités devraient se mettre d’accord sur les recommandations finales à formuler.

Examen de la rémunération pour les fonctionnaires recrutés localement
La Commission a accepté de revoir la rémunération pour les fonctionnaires recrutés localement en prenant en compte nos préoccupations pour ce qui est des comparateurs disponibles et prêts à partager les données, le poids accordé aux différents éléments, les fluctuations des taux de change, la comparabilité une fois tous les facteurs pris en compte et enfin les échelles de salaires secondaires et tertiaires. Suite aux demandes faites par les organisations, la Commission examinera la possibilité d’utiliser des données externes et nous devons rester vigilants à ce sujet. La CCISUA est en train d’élaborer une enquête qui sera envoyée aux membres des comités locaux d’enquête sur les conditions d’emploi et les résultats seront utilisés lors de l’examen qui aura lieu.

Cadre relatif à la diversité et aux questions de genre
Nous avons exigé que la question du mérite fasse partie du cadre relatif à la diversité et aux questions de genre puisque la question du mérite a été écartée jusque-là.
Cela sera mentionné dans le rapport final.