What we were able to obtain from the General Assembly in December | Qu’avons-nous obtenu de l’Assemblée générale en décembre?

We hope you had a good break. Over the last few months we have been working hard with members of the General Assembly, through our federation, CCISUA, in order to obtain the best outcomes for staff.

Please find below a summary of what was achieved as well as where more work will be needed.

Increased retirement income

The General Assembly approved the proposal to increase retirement income for P staff by 4.4 percent, bringing it closer to the proportion of final salary received by G staff for any number of years worked. We started working on this back in January 2018, first through the ICSC and then through the Pension Board.

Fixing the Pension Fund

The General Assembly passed a landmark resolution addressing many of the concerns that we have been raising with regards to how the Fund has been governed and the Board has been behaving and representing your interests. This includes issues related to former payment backlog, conflicts of interest and lack of integrity. Our representatives on the Pension Board will write a separate broadcast on this.

Additional benefits for staff in family E duty stations

We raised the issue of staff in family D and E duty stations who choose not to bring their families because of the poor living conditions and must therefore pay for the costs of a second home elsewhere. The General Assembly approved a pilot benefit for E duty stations of $15,000 a year. In time we hope this benefit will cover more locations.

Hotdesking and ventilation in the old Palais

While hotdesking is planned for the new H building, its implementation in the old building (destined to host UNCTAD, ECE and the Language Service) would have required the creation of large open spaces and a special ventilation system. The General Assembly did not agree to the introduction of ventilation and cooling as proposed by the SG. This will also mean significantly reduced application of open space configurations in the old building.

Protecting all personnel from retaliation and prohibited conduct

In order to protect all personnel and address harassment and toxic workplaces, the General Assembly approved proposals to provide all personnel including consultants and interns access to remedies against prohibited conduct.

Protecting staff who testify at the tribunal and promoting accountability

Following concerns that we have been raising, the General Assembly asked the Secretary-General to address retaliation by managers against staff who might testify against them at the UN Dispute Tribunal or UN Appeals Tribunal. Also based on our concerns, it asked the Secretary-General to be more specific on how he disciplines managers that the tribunals have found to have abused the process.

Barriers to GS staff

Despite a lot of work on this matter advocating for GS staff to be able to freely apply to P-1, P-2 and P-3 positions to which they are qualified, the General Assembly decided to postpone consideration of this issue until the end of this year. A number of concerns were raised by Member States with regards to how this proposal would affect geographical distribution, YPPs and JPOs. The General Assembly was also distracted by other proposals related to management reform. There is therefore more work to do.

Child allowance

Despite a recommendation of the ICSC to increase the child allowance, this was not approved, we believe, for cost reasons.

End of service grant

We pushed hard for an ex-gratia payment to be made to long-service staff whose fixed-term contracts are not renewed, using examples from governments and international organizations. Despite the support of the ICSC, this proposal was not approved. In light of this, we will be turning our focus to ensuring the awarding of more five-year fixed-term contracts for those eligible. We know this has become a big problem.

 

---

Nous espérons que vous avez pu profiter de la pause de fin d’année. Lors des derniers mois, nous avons travaillé, par le biais de la CCISUA qui est la fédération à laquelle appartient le Conseil de coordination, avec les membres de l’Assemblée générale afin de préserver vos intérêts.

Vous trouverez ci-dessous un résumé de ce que nous avons pu réaliser et des domaines où il nous reste encore du travail à faire.

Augmentation du revenu de retraite

L’Assemblée générale a approuvé l’augmentation de 4,4% du revenu de retraite pour les fonctionnaires de la catégorie P, ce qui le ramène à la proportion du salaire final perçu par les agents des services généraux quel que soit le nombre d’années de service. Nous avions commencé à travailler sur cette question en janvier 2018 avec la CFPI d’abord, et la Caisse des pensions ensuite.

Amélioration de la gestion de la Caisse des pensions

L'Assemblée générale a adopté une résolution historique qui a repris nos préoccupations quant à la gestion de la Caisse et le fonctionnement du Comité mixte, ainsi qu’à la représentation de vos intérêts. Pour rappel, les préoccupations concernaient le retard de paiement, les conflits d’intérêts et le manque d’intégrité. Une communication sera bientôt envoyée à ce sujet par les représentants du personnel au sein du Comité mixte.

Avantages supplémentaires pour les fonctionnaires dans les lieux d’affectation E « famille autorisée »

Nous avions soulevé la situation des fonctionnaires dans les lieux d’affectation D et E “famille autorisée” qui décident de ne pas se faire accompagner par leur famille au vu des conditions de vie inadéquates et qui par conséquent se voient obligés de couvrir les coûts de deux foyers. L’Assemblée générale a approuvé une allocation annuelle d’un montant de 15000 dollars américains pour les lieux d’affectation de la catégorie E. Nous espérons que d’autres lieux d’affectation bénéficieront bientôt de ces mêmes allocations.

« Hotdesking » et ventilation dans la partie historique du Palais

Le « hotdesking » est prévu dans le nouveau bâtiment H. Son introduction dans la partie historique du Palais (qui accueillera la CNUCED, la CEE et le Service linguistique) aura nécessité la création de larges espaces ouverts et l’ajout de systèmes de ventilation. L’Assemblée générale n’a pas approuvé la proposition formulée à cet égard. Cela signifie que les bureaux paysagers ne seraient introduits que de manière restreinte dans la partie historique du palais.

Protection des fonctionnaires contre les représailles et la conduite prohibée

Afin de protéger tous les fonctionnaires et affronter le problème du harcèlement et de l’environnement de travail toxique, l’Assemblée générale a approuvé des propositions visant à permettre à tous les fonctionnaires, y compris les consultants et les stagiaires, d’avoir accès aux moyens de recours mis à disposition en matière de conduite prohibée.

Protection des fonctionnaires qui témoignent devant le tribunal et promotion de la reddition des comptes

Suite aux préoccupations que nous avons soulevées, l’Assemblée générale a demandé au Secrétaire général de s’attaquer aux problèmes de représailles dont sont victimes les fonctionnaires qui témoignent contre leur superviseur devant le tribunal administratif du contentieux et devant le tribunal d’appel. L’Assemblée a aussi demandé au Secrétaire général plus de détails sur les mesures prises à l’encontre des superviseurs qui sont reconnus responsables d’abus dans les jugements des tribunaux.

Passage de la catégorie G à P

Malgré les efforts déployés afin de permettre aux agents des services généraux de pouvoir se présenter aux postes de grade P1, P2 et P3 pour lesquels ils sont qualifiés, l’Assemblée générale a décidé de reporter l’examen de cette question jusqu’à la fin de l’année. Certains États membres ont fait part de leurs inquiétudes pour ce qui de l’impact d’une telle proposition sur la distribution géographique et sur le Programme Jeunes administrateurs et le Programme des administrateurs auxiliaires. Il nous faut par conséquent poursuivre nos efforts à cet égard.

Indemnité pour enfant à charge

Malgré une recommandation faite par la CFPI visant à augmenter l’indemnité pour enfant à charge, cela n’a pas été approuvé pour des raisons budgétaires.

Indemnité de fin de service

Nous avons œuvrer en faveur d’un paiement à titre gracieux pour les fonctionnaires dont les contrats à durée limitée ne sont pas renouvelés, tout comme le font certains gouvernements et organisations internationales. Malgré le soutien de la CFPI à cette proposition, elle ne fut pas approuvée. C’est pourquoi nous allons tâcher de garantir l’obtention de contrats de 5 ans pour ce qui ceux éligibles.