UNpaid Is Unfair Intern protest on Wednesday | Manifestation des stagiaires ce mercredi

  • Print

A number of intern organizations from different UN organizations in Geneva, have called for the participation of interns, staff and consultants to the protest “UNpaid is UNfair” on Wednesday 20 February 2019. The mobilization is intended to draw attention to the matter of unpaid internships in the UN system and the discriminatory effect they have on people who cannot take this opportunity as they cannot afford to work for free. It is also meant to raise awareness on a number of decent work and fundamental rights deficits that interns face, including inadequate access to legal complaint mechanisms and the lack sick and annual leave.

The Geneva event will start at the broken chair with a collective gathering of all supporters to the cause for a group photo at 1 p.m. Similar protests are scheduled to be organized in other duty stations, such as Bangkok, Copenhagen, Brussels and New York.

The Staff Council expresses solidarity with interns' concerns, as they are consistent with UN values and principles, such as respect of diversity, promotion of equality and equal opportunities. This underlines the need to defend the rights of all workers.

Subject to the exigencies of service, we therefore ask supervisors to allow both staff members and interns to participate in the event this Wednesday 20 February.

We also recall that, regarding standards of conduct, interns are held to the same high standards of conduct that are applicable to United Nations staff members. They should therefore refrain from conduct that is violent or political in nature.

 

---

Un certain nombre d’organisations de stagiaires travaillant dans diverses organisations de l’ONU à Genève lancent un appel à la participation pour les stagiaires, le staff et les consultants, pour prendre part à la protestation « UNpaid is UNfair » ce mercredi 20 février 2019. La mobilisation est destinée à attirer l’attention sur les stages non-payés au sein des Nations-Unies et sur l’effet discriminatoire que ces derniers ont sur les personnes qui ne peuvent pas saisir cette opportunité car ne peuvent pas se payer le luxe de travailler gratuitement. La manifestation a également pour but de sensibiliser sur un bon nombre de déficits de droit auxquels font face les stagiaires, tel que le droit à un travail décent, ainsi que d’autres violations de droits fondamentaux comme l’accès inadéquat aux mécanismes de plaintes ou l’absence de congés et congés maladies.

L’évènement, ayant lieu à Genève, commencera à la chaise cassée avec un rassemblement collectif de tous les sympathisants à la cause pour une photo de groupe à 13 heures. Des protestations similaires sont prévues dans d’autres lieux d’affectations de l’ONU, tels que Bangkok, Copenhague, Bruxelles et New York.

Le Conseil du personnel, consistant avec les valeurs et principes des Nations-Unies telles que le respect de la diversité, la promotion de l’égalité et des opportunités égales, exprime sa solidarité avec les stagiaires et leurs préoccupations, et rappellent la nécessité de défendre les droits de tous travailleurs.

Etant sujets aux exigences du service, nous demandons donc aux superviseurs de permettre au staff ainsi qu’aux stagiaires de participer à la démonstration de mercredi prochain (20 février).

Nous vous rappelons également que, selon les normes de conduite, les stagiaires sont soumis aux mêmes normes applicables à tous les membres du staff des Nations-Unies. Ils ne perpétueront donc aucun acte qui est considéré par nature violent ou politique.