United Nations Day - Why UN staff deserve equal pay | Journée des Nations Unies - Pourquoi les fonctionnaires de l'ONU méritent-ils l’égalité salariale ?

Today is United Nations Day and we join with many others in commemorating the positive and beneficial difference it has made to the world over the last 74 years. We are proud to work for an Organisation that does so much good in the world. Our efforts help people everywhere; we tackle global issues such as climate change and help bring peace to areas where conflict has caused so much damage.

The Secretary-General proudly states that the UN is “…pushing for human rights and gender equality”, and rightly so. However, recent actions are bringing into question whether the UN is prepared to practice what it preaches. The Secretary General is refusing to reverse the illegal 5.2 percent pay cut that has resulted in UNOG staff working for less money than other colleagues at same grades in other Geneva-based UN agencies, therefore having less to spend on themselves and their families.

And let us not forget the treatment of consultants, many living from one month to the next, and unpaid interns, all who have helped build the UN of today.

The UN and the Secretary-General must put their own house in order, and fast. It’s no good telling countries around the world they must do better if the UN cannot look after its own staff properly.

Earlier this week we asked you to share with us your experience of the illegal 5.2 percent pay cut. It would be really helpful if you could take just 5 minutes to let us know how it has affected you and what you think the UN should do next.

Please send us a brief email with your thoughts and views at This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. so we can show just how badly our staff are being affected.

For continued success, it is critical that management and the Secretary General live up to their words, and treat their own staff with the dignity, respect, and equality they seek from the rest of the world.

 

-----------------------

Nous célébrons aujourd’hui la Journée des Nations Unies et nous nous joignons à beaucoup d'autres pour commémorer la différence positive et bénéfique que les Nations Unies ont apportée au monde au cours des 74 dernières années. Nous sommes fiers de travailler pour une Organisation qui fait tant de bien dans le monde. Nos efforts aident les autres partout dans le monde. Nous nous attaquons à des problèmes mondiaux tels que le changement climatique et contribuons à ramener la paix dans les régions où les conflits sont synonymes de dégâts.

Le Secrétaire général est fier d'affirmer que l'ONU « ...oeuvre en faveur des droits de l'homme et de l'égalité des sexes », et ce à juste titre. Toutefois, des actions récentes remettent en question la volonté de l'ONU de mettre en pratique ce qu'elle prêche. Le Secrétaire général refuse d'annuler la réduction salariale illégale de 5,2 % qui a fait que les fonctionnaires  de l'ONUG travaillent pour moins d'argent que d'autres collègues de mêmes catégories dans d'autres institutions des Nations Unies basées à Genève. Ces mêmes fonctionnaires ont par conséquent moins à dépenser pour subvenir à leurs besoins et ceux de leurs familles.

Et n'oublions pas non plus le traitement réservé aux consultants, dont beaucoup vivent d'un mois à l'autre, et aux stagiaires non rémunérés, qui ont tous contribué à bâtir l'ONU d'aujourd'hui.

L'ONU et le Secrétaire général doivent rapidement régler les problèmes à l’interne . Il ne sert à rien de dire aux pays du monde entier qu'ils doivent faire mieux si l'ONU ne peut pas  prendre soin de son propre personnel.

Plus tôt cette semaine, nous vous avions demandé de nous faire part de votre vécu suite à la réduction illégale de salaires de 5,2 %. Il serait vraiment utile que vous consacriez 5 minutes pour nous faire savoir comment cela vous a affectés et ce que vous pensez que l'ONU devrait faire par la suite.

Veuillez nous envoyer un courriel avec vos idées et vos points de vue à l’adresse suivante : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. afin que nous puissions montrer à quel point les fonctionnaires sont affectés.

Pour que le succès se poursuive, il est essentiel que l’Administration et le Secrétaire général tiennent leurs promesses et traitent leur propre personnel avec la dignité, le respect et l'égalité qu'ils attendent du reste du monde.