Equal Pay for UNOG staff – why your story matters | Égalité salariale: pourquoi votre vécu est-il important ?

Many of you are being paid less money for doing the same job as other colleagues in Geneva; less money for working the same hours as before and less money to spend supporting you and your families.

Our campaign to restore equal pay for UNOG staff is nothing less than a battle for justice. Staff have had money taken from their pay without consent; this is just plain wrong. Our staff are hard-working, committed people and are angry at being treated in such a shoddy and dismissive manner.

It’s all very well for the UN and the Secretary General to speak of social justice and equal pay across the world. It’s a shame they can’t be true to their own words for the people here who work for them. UN Geneva staff in the Professional and above categories are now paid 5.2% less than staff of the specialized agencies working in the same city – not only is this wrong but the Administrative Tribunal of the International Labour Organization (ILOAT) has declared the pay cut to be illegal.

Beyond the percentages and the legal situation there are real consequences for staff affected by the UN’s unjustifiable action. We believe UN management should know what their decisions mean, in practice, for their staff and as your union we intend to show them. We are asking you to take 5 minutes to let us know what this pay cut means to you.

 

Send us a brief email with your story and testimony at

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. .

We can then prepare some hard-hitting facts to show just how badly our staff is affected.

How have you or your family suffered personally due to the pay cut?

How do you feel about what UN management have done?

What do you think should happen?

The work you do and the way you are treated matter. We think it’s time UN management understood this too.

Please help the campaign by letting us know how you’ve been affected by this awful pay cut.

 

----------------------------

Beaucoup d'entre vous reçoivent moins d'argent pour faire le même travail que d'autres collègues à Genève. Cela veut dire moins d'argent pour les mêmes heures de travail et moins d'argent pour subvenir à vos besoins et à ceux de votre famille.

Notre campagne pour l’égalité salariale pour les fonctionnaires de l’ONUG n'est rien de moins qu'une bataille pour la justice. Des membres du personnel se sont vus retirer de l'argent de leur salaire sans leur consentement, c'est tout simplement inacceptable. Vous êtes tous des fonctionnaires dévoués qui travaillent beaucoup et qui sont en colère d'avoir été traités de manière bâclée et dédaigneuse.

Il est encourageant de voir l’ONU et le Secrétaire général parler de justice sociale et d'égalité salariale dans le monde. Toutefois, il est regrettable qu'ils ne puissent pas être fidèles à leurs propres paroles pour les fonctionnaires qui travaillent ici pour eux. Les fonctionnaires de l'ONU à Genève de la catégorie « P » et au-delà sont désormais rémunérés 5,2 % de moins que le personnel des institutions spécialisées travaillant dans la même ville. Cela n’est pas seulement inapproprié, mais illégal selon le Tribunal administratif de l'Organisation internationale du Travail (TAOIT).

Au-delà des pourcentages et de la situation juridique, il y a des conséquences réelles pour les fonctionnaires affectés par l'action injustifiable de l'ONU. Nous pensons que l’Administration de l'ONU devrait savoir ce que ses décisions signifient dans la pratique pour ses fonctionnaires, et nous avons l’intention en tant que syndicat de le leur montrer. Nous vous demandons de consacrer 5 minutes de votre temps pour nous faire savoir ce que cette réduction salariale signifie pour vous.

Envoyez-nous un courriel bref contenant votre vécu et votre témoignage à l'adresse suivante :

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. .

Nous pourrons ainsi rassembler des faits percutants pour montrer à quel point les fonctionnaires sont gravement touchés.

Comment avez-vous personnellement souffert de la réduction de salaire ?

Que pensez-vous de ce que l’Administration a fait ?

Que pensez-vous qu’il doit se passer par la suite ?

Le travail que vous faites et la manière avec laquelle vous êtes traités comptent. Nous pensons qu'il est temps que l’Administration de l'ONU le comprenne.

Montrez votre soutien à la campagne que nous menons en faisant savoir comment vous avez été affecté par cette terrible réduction de salaire.