What staff in New York think about open space and hotdesking | Que pense le personnel de New York sur l’espace de travail ouvert et partagé ?

You will have seen that the new building H is slowly coming together. The General Assembly has decreed that all staff in the new building be subject to hot-desking.

We would like to share with you the resultsof a survey recently conducted by the New York Staff Union recently regarding their workspace, a combination of open space and hot-desking as well. Below you may also find the message sent by the New York staff union summarizing the results of the survey.

Based on the experience of staff in New York, who have had to live with these forms of workspace for some time now, it does not appear that what is being proposed by SHP for staff in H building, mainly OHCHR and OCHA (as things stand now), will be any better. We therefore expect to be confronted with the same problems as New York. These include reduced ability to concentrate, lower productivity and less collaboration.

We regret that despite our various attempts to raise those concerns, staff views were not taken into account.

This being said, we will need to remain engaged with UNOG leadership and the SHP team in order to make the current project as good as possible.

 

-------------------

Vous avez certainement remarqué que le bâtiment H prenait forme peu à peu. L'Assemblée générale a décidé que tous les postes de travail du nouveau bâtiment seraient situés dans des espaces de travail communs et partagés.

Nous aimerions partager avec vous les résultats d'un sondage menée récemment par le Syndicat du personnel de New York concernant leur espace de travail, qui combine espaces de travail communs et partagés. Vous trouverez ci-dessous le message envoyé par le syndicat du personnel de New York et qui résume les résultats du sondage.

Selon l’expérience des fonctionnaires à New York qui occupent ce type d’espaces depuis un certain temps maintenant, il ne semble pas que ce qui est proposé par le PSP pour le personnel qui sera dans le bâtiment H (c’est-à dire le personnel du HCDH et BCAH pour l’heure actuelle) soit mieux. Nous nous attendons donc à être confrontés aux mêmes problèmes que nos collègues à New York. Il s'agit notamment d'une diminution de la capacité de concentration et de la collaboration et d'une baisse de la productivité.

Nous regrettons qu'en dépit de nos diverses tentatives pour soulever ces préoccupations, l’avis du personnel n'ait jamais été pris en compte.

Cela dit, nous estimons important de poursuivre notre engagement avec la direction de l'ONUG et l'équipe du PSP afin que le personnel obtienne les meilleures conditions de travail possibles.