#EqualPay4UNstaff : Secretary General responds and New York progress | Réponse du Secrétaire général et progrès à New York

The last week has seen some interesting developments on our campaign to restore equal pay for UNOG staff.

In early October we wrote to the Secretary General calling for him to meet with Geneva-based staff and find out, face-to-face, why so many committed UN people were deeply unhappy at the illegal pay cut, a request that has been supported by other UN unions.

We’ve now had a response from the SG. At present, he is not willing to meet with UNOG staff on this issue. This is very disappointing, but we are not deterred. We think he should hear from people directly about how they are being affected by the illegal pay cut, many of whom are sharing their stories here: 

 

Twitter: @EqualPayUNStaff

 

Facebook: @EqualPay4UNstaff

Please follow us on Twitter and Facebook to get the latest news, and remember to use the hashtag #EqualPay4UNstaff if you’re tweeting or showing support.

We’ve also taken the fight for equal pay to New York and met with representatives of management and member states, along with colleagues from other UN unions. It’s clear to us that all parties are well aware of our campaign, the anger felt by UNOG staff, and the damaging impact on morale. This is definitely having an effect and we are seeing some promising, signs of progress and recognition that this is a real problem. We remain in New York to continue pushing our campaign and will we will update you on the latest on our return next week.

Your support and actions really matter, so let’s keep going.

---------------------

La semaine dernière a été marquée par de nouveaux faits intéressants concernant notre campagne visant à rétablir l'égalité salariale pour les fonctionnaires de l'ONUG.

Au début du mois d'octobre, nous avons écritau Secrétaire général pour lui demander de rencontrer le personnel à Genève et d’entendre les raisons qui font que tant de fonctionnaires dévoués sont profondément mécontents de la réduction illégale des salaires. Cette demande fut soutenuepar d'autres syndicats de l’ONU.

Nous avons reçu la réponsedu Secrétaire général. A l'heure actuelle, il n'est pas en mesure de nous rencontrer pour discuter de cette question. Cela est très décevant, mais nous n’en sommes pas découragés. Nous pensons qu'il devrait entendre directement les fonctionnaires parler de la façon dont ils sont affectés par la réduction illégale des salaires. Vous pouvez en savoir plus sur les histoires de ces fonctionnaires à travers:

 

Twitter: @EqualPayUNStaff

 

Facebook: @EqualPay4UNstaff

Suivez-nous sur Twitter et Facebook pour obtenir les dernières nouvelles, et n'oubliez pas d'utiliser le hashtag #EqualPay4UNstaff si vous tweetez ou montrez votre soutien.

Nous avons également mené la lutte pour l'égalité salariale à New York et rencontré des représentants de l’Administration et des États membres, ainsi que des collègues d'autres syndicats de l’ONU. Il est désormais clair que toutes les parties concernées sont au courant de notre campagne, de la colère ressentie par les fonctionnaires de l'ONUG et de l'impact négatif sur le moral. Notre campagne est en train d’avoir un effet certain et il y a plusieurs signes prometteurs de progrès et de reconnaissance du problème. Nous restons à New York pour poursuivre notre campagne et nous vous tiendrons au courant des dernières nouvelles à notre retour la semaine prochaine.

Votre soutien et vos actions sont d’essence, alors continuons la lutte ensemble.